Traitement des termites : quelles techniques ?

Les techniques anti termites sont nécessaires pour rétablir la propreté et la salubrité à la maison. En effet, les termites sont des insectes sociaux vivant dans une population hiérarchisée et organisée en caste. Nul n’est censé ignorer le fait que les termites jouent un rôle écologique en milieu sauvage et jamais dans le milieu domestique ni même dans le milieu professionnel. Voila pourquoi, différentes techniques peuvent être mises en œuvre pour bien les traiter convenablement. Mais laquelle vous convient la mieux ?

Les différentes techniques de traitement des termites

Les techniques anti termites sont généralement centrées sur les méthodes 3D : dératisation, Désinfection et Désinsectisation. En effet, celles-ci sont regroupées en 3 catégories : l’extermination par traitement naturel, l’extermination par traitement chimique et celle issues des technologies nouvelles.

En premier lieu, l’extermination par traitement naturel regroupe la technique de l’appât, la dératisation durable… En second lieu, l’extermination par traitement chimique fait appel à des produits anticoagulants, des insecticides liquides ou d’autres rodenticides (à base d’arsenic ou cardiotoxique ou convulsivant ou hypercalcémiant ou de certains gaz lacrymogènes). En dernier lieu, l’extermination par d’autres technologies nouvelles telles que le diffuseur aérosol, le nébuliseur électrique, les pièges adhésifs, les pièges collants, les pièges lumineux, la lampe UV, la poste station de détection pour reconnaitre la présence des termites, etc.

Les enjeux de l’invasion des termites dans les milieux humains

Les termites agissent comme une lame à double tranchant. D’un côté, ils sont favorables à l’équilibre de l’écosystème.

Par contre, dans un autre côté, ils constituent de véritables menaces dans les bâtiments à usage personnel ou professionnel ou industriel. En effet, l’invasion de ses organismes nuit au marché immobilier, l’hygiène et la propreté au foyer. Il peut même dévorer certaines constructions mobilières ou immobilières à base de bois telles que les charpentes, les menuiseries, les objets cartonnés ou en papier, les planchers et bien d’autres. Pour information, en France, les textes législatifs et réglementaires obligent le propriétaire souhaitant vendre ou louer son immobilier à déclarer, auprès de la Mairie ou autre autorité publique territorialement compétente, la présence ou non des termites.

Traitement des termites : comment l’appliquer ?

Pour mieux réaliser les techniques anti termites, vous devez tout d’abord savoir détecter au préalable leur présence en installant des équipements appropriés. Ensuite, vous devez choisir entre les différentes techniques disponibles (techniques biocides, techniques à base de produit chimique et techniques par l’utilisation d’autres technologies nouvelles) à mettre en œuvre. Puis, vous devez procéder respectivement aux étapes suivantes : le brossage ou décapage, l’installation des injecteurs, l’injection dans les bois et la pulvérisation pour traiter durablement les constructions en bois. N’oublie pas d’établir une barrière antieffraction autour et à l’intérieur du leur nid. Aussi, vous pouvez également prendre quelques bouts de carton, les mouiller dans l’eau, faire une pulvérisation avec un insecticide et les placer dans les endroits environnant les milieux infestés, reprendre les appâts après 72 heures et de jeter les cartons entachés de termites loin de votre milieu (domestique ou professionnel)…

Toutefois, vous pouvez également faire appel à des professionnels pour bien s’assurer.

Quand faire appel à un dératiseur professionnel ?
Les systèmes de pièges anti-souris et rats « maison »